Mes décObsessions - Page 8

  • Hôtel Bienvenue : bien vu !

    Tout est dit dans son nom. Pourtant, jai voulu découvrir ce qui se cachait derrière lhôtel Bienvenue. Tour du propriétaire.

     

    DALLAS_BIENVENUE_JUILLET2017-8709_HD.jpg

     

    Après lhôtel Paradis et Panache, Adrien Gloaguen dévoile son troisième établissement. Comme pour ses deux premières adresses, cet infatiguable entrepreneur de 35 ans a planché, avec sa garde rapprochée, sur une maison de campagne à Paris. Un endroit qui leur ressemble avec « 40 chambres dami », comme ils aiment à les appeler.

     

    DALLAS_BIENVENUE_JUILLET2017-8590_HD.jpg

    DALLAS_BIENVENUE_JUILLET2017-8692_HD.jpg

     

    Avec Adrien Gloaguen, cest toujours plus ou moins une histoire de famille. Pas étonnant, donc, quil ait voulu les rassembler, eux et leurs talents, dans cette aventure. En décoration cest Chloé Nègre, ex-collaboratrice dIndia Mahdavi, qui signe son premier projet hôtelier. Elle a imaginé deux décorations distinctes dans deux bâtiments se faisant face autour dune cour.

     

    DPR_HOTELBIENVENUE-5844_HD.jpg

    DPR_HOTELBIENVENUE-5834_HD.jpg

    DPR_HOTELBIENVENUE-5729_HD.jpg

     

    Côté rue (ci-dessus), un esprit graphique aux teintes pastel (vert deau, rose dragée, jaune pâle ou bleu passé), du mobilier dont les courbes saccordent aux moquettes géométriques et une ambiance chaleureuse qui joue sur le velours.

     

    DALLAS_BIENVENUE_JUILLET2017-8631_HD.jpg

    DALLAS_BIENVENUE_JUILLET2017-8646_HD.jpg

    DPR_HOTELBIENVENUE-5942_HD.jpg

     

    Côté cour (ci-dessus), bienvenue dans un monde où la désuétude est le maître mot. Rideaux fleuris et tapisseries romantiques, de la chambre à la salle de bains, pour un résultat rafraichissant et décidément singulier.

     

    DALLAS_BIENVENUE_JUILLET2017-8738_HD.jpg

    DALLAS_BIENVENUE_JUILLET2017-8727_HD.jpg

    DALLAS_BIENVENUE_JUILLET2017-8756_HD.jpg

    DALLAS_BIENVENUE_JUILLET2017-8771_HD.jpg

     

    Au rez-de-chaussée (ci-dessus), Chloé Nègre a marié les deux styles quelle a insufflé dans les étages. Une synthèse où le marbre sallie à losier et le laiton shabille de tissus imprimés.

     

    equipe-bienvenue.jpg


    Dans la bande à Adrien, il y a aussi Anaïs Olmer, la fondatrice de la pâtisserie « Bogato », pour animer dans les cuisines de lhôtel des ateliers et des goûters. Dans la cour, ce sont Julien Colombier et Xavier Patricot qui ont été chargé den faire une jungle urbaine. Le premier a habillé le sol dune fresque végétale dont il a le secret. Le second a fait une sélection pointue de plantes. A lintérieur, Claire, la créatrice de latelier floral Nue Paris est chargée de végétaliser lhôtel. Quant à Patrizio Miceli, de lagence Al Dente, il signe lidentité de lhôtel en accord avec Julie Revuz, la communicante et compagne dAdrien. Une vraie histoire de famille et de partage.

     

    Hôtel Bienvenue – 23 rue Buffault, 75009 Paris

    Enregistrer

    Enregistrer

    Pin it! Lien permanent 0 commentaire
  • Apparente simplicité

    La maison Liaigre développe une nouvelle ligne daccessoires pour la maison où « lesthétique cultive la sobriété ».

     

    Hora1©MaudRemyLonvis.jpg

    © Maud Remy Lonvis

     

    Créer des accessoires qui se fondent dans le décor, en harmonie avec le fameux « luxe silencieux » de la maison. Le studio de design a travaillé sur une collection permanente qui apporte les détails indispensables à la personnalisation dun intérieur. Comme pour la collection de mobilier, le savoir-faire de ces pièces est exceptionnel.

     

    Les plateaux « Hora » en marbre (ci-dessus) donnent une touche minérale à toute décoration.

     

    Plaid2©MaudRemyLonvis.jpg

    © Maud Remy Lonvis

     

    Les plaids en cachemire, dans lesquels jaimerais rester des jours entiers, sont infiniment doux et follement légers (ci-dessus). Réalisés à la main selon une technique traditionnelle népalaise, leurs fils sont teintés et rincés à leau de pluie lors de la mousson avant dêtre tissés sur des métiers en bois. Quant aux boîtes « Halong » (ci-dessous) en laque, elles créent des touches graphiques grâce à leurs proportions et le jeu des matières.

     

    Halong2©MaudRemyLonvis.jpg

    © Maud Remy Lonvis

     

    Collection daccessoires Liaigre, disponible en septembre.

    Enregistrer

    Pin it! Lien permanent 1 commentaire
  • Tomber dans le panneau

    Mécène de lexposition « Ici » de Jean-Pierre Raynaud, la maison Longchamp édite un foulard en collaboration avec lartiste, spécialement pour loccasion.

     

    FOULARD  Longchamp x JEAN-PIERRE RAYNAUD.jpg

    Le foulard issu de la collaboration entre l'artiste et la maison Longchamp

     

    Jusquau 2 octobre, le toit de la Maison du fada à Marseille (le MaMo) accueille lartiste Jean-Pierre Raynaud. « Le cinquième point de vue singulier sur la Cité Radieuse du Corbusier, sa terrasse et son gymnase devenu centre dart par la volonté dOra Ito. »

     

    JP Raynaud - ∏la prod du sud.jpg

    L’œuvre de l'artiste au MaMo

     

    Longchamp, mécène depuis la première édition, et plus particulièrement sa directrice artistique, Sophie Delafontaine, a créé en collaboration avec Jean-Pierre Raynaud un foulard en série-limitée et en exclusivité dans les boutiques de Marseille, dAix en Provence et de la rue Saint-Honoré à Paris. Un clin dœil à son œuvre monumentale : une flèche de 15 mètres posée à lhorizontale sur la terrasse en direction du gymnase qui abrite certaines des œuvres historiques de lartiste. Une manière dindiquer la direction « pour les oiseaux ou les soucoupes volantes » selon Jean-Pierre Raynaud.

     

    WEARECONTENTS_JP-RAYNAUD-ICI-MAMO-8060.jpg

    Le designer Ora ïto, l'artiste Jean-Pierre Raynaud et la directrice artistique de Longchamp Sophie Delafontaine sur le toit de la Cité Radieuse à Marseille

     

    Même chose pour le carré de soie qui reprend « un signe » que tout le monde connaît : « Un signe de notre époque, une fraîcheur, un minimalisme, une radicalité, une violence parce que cest tout de même un signe interdit. » Un foulard qui se dévoilera une fois déployé, tout comme lœuvre de Jean-Pierre Raynaud avec laquelle il faut savoir prendre de la hauteur.

     

    Foulard « Sans Interdit », en soie 90 x 90 cm, 260 € chez Longchamp

    Enregistrer

    Pin it! Lien permanent 0 commentaire