Mes décObsessions - Page 6

  • Trait d’esprit au Palais Brongniart

    Le Salon du dessin sinstalle au Palais Brongniart. Une foire de 39 exposants, une exposition des amateurs de dessins de lEcole des Beaux-Arts, une campagne de mécénat participatif et un Prix du Dessin contemporain composent cette 26ème édition.

     

    Sonia Delaunay Rythme colorÇ, projet pour le grand panneau exposÇ aux Tuileries en 1938-39, gouache et crayon sur papier 39x46,5cm BRAME ET LORENCEAU.jpg

    Sonia Delaunay "Rythme coloré", projet pour le grand panneau expoxé aux Tuileries en 1938-39, gouache et crayon sur papier, 39 x 46,5 cm, BRAME ET LORENCEAU

     

    « Les temps ne sont pas si lointains où le dessin était oublié, négligé, le parent pauvre de la peinture » explique Pierre Rosenberg, de l’académie Française, Président directeur honoraire du musée du Louvre. Aujourd’hui, et grâce au Salon du dessin, il est redécouvert, apprécié par les marchands comme les collectionneurs ou les passionnés. Le dessin préliminaire à la majorité des œuvres n’est plus relégué aux cartons : il est accroché au mur.

     

    Gustave Moreau, Le poäte persan, vers 1886 mine de plomb, aquarelle et gouache sur papier 365x164mm Galerie Talabardon et Gautier.jpg

    Gustave Moreau, "Le poète persan", vers 1886 mine de plomb, aquarelle et gouache sur papier, 365 x 164 mm, Galerie Talabardon et Gautier

     

    Dans les allées du Palais Brongniart, grandes galeries spécialisées, marchands du monde entier ou « poids lourds de l’art tels que Berès, Aaron, Brame & Lorenceau », triés sur le volet, présentent des pièces soigneusement sélectionnées. Si « un dessin de Raphaël a été vendu près de 37 millions d’euros à Londres en 2012 », les prix sont plus abordables que la peinture. Dessins italiens du XVIème siècle, portraits de New York au XXème siècle, œuvres contemporaines chinoises ou redécouverte de cartons préparatoires aux vitraux destinés à la chapelle Saint-Ferdinand à Neuilly, la foire rassemble une multitude de genres.

     

    Pablo Picasso Femme et Fleurs 1971, plume et crayon rouge sur papier, 36,5x31,5cm Reginart Collections .jpg

    Pablo Picasso "Femme et Fleurs" 1971, plume et crayon rouge sur papier, 36,5 x 31,5 cm, Reginart Collections

     

    Des dessins dHorace Vernet, dEugène Delacroix, dHubert Robert et dune quarantaine dœuvres acquises ces 10 dernières années par lAssociation « Le Cabinet des amateurs de dessins de lEcole des Beaux-Arts » seront dévoilés. Loccasion, également, de découvrir les études réalisées par Girodet pour sa fameuse « Scène de déluge ». Le Musée Girodet, victime dinondations en mai 2016, lexpose au Salon où une campagne de mécénat participatif a lieu afin de financer la restauration de ses œuvres.

     

    Joan Miro Personnage Oiseaux, 1977 Gouache,crayon et pastel sur papier 50,5x66 cm Reginart Collections .jpg

    Joan Miro "Personnage Oiseaux", 1977 Gouache, crayon et pastel sur papier, 50,5 x 66 cm, Reginart Collections

     

    Enfin, Charles Avery du Royaume-Uni avec lutilisation dencre et de gouache sur papier, Ciprian Muresan de Roumanie avec un dessin réalisé au crayon et le français Didier Trenet avec une aquarelle et fusain sur papier concourent pour la 10ème Edition du prix de dessin de la Fondation dart contemporain Daniel et Florence Guerlain. Le lauréat sera connu le 23 mars et participera à une exposition exceptionnelle au Centre Pompidou du 14 juin au 11 septembre 2017 consacrée aux 30 artistes distingués par ce Prix depuis sa création.

     

    Salon du dessin 2017, Palais Brongniart, place de la Bourse, 75002, Paris – jusquau lundi 27 mars – ouverture de 12h à 20h, nocturne le jeudi 23 mars jusquà 22h – entrée 18 €

    Pin it! Lien permanent 0 commentaire
  • Food Alert : dingue de meringue

    Entrez à La Meringaie, un lieu gourmand où la pavlova se pavane.

     

    LA MERINGAIE.jpg

     

    Voici venu le temps de la meringue, précisément à La Meringaie. Lidée est venue à Marie Stoclet-Bardon, fan de meringue, douvrir une pâtisserie dédiée à la pavlova. Ce dessert à base de meringue, nappé de crème fouettée et recouvert de fruits, dont la légende raconte quil a été créé en Nouvelle Zélande en lhonneur de la ballerine russe Anna Pavlova, cest le préféré de Marie. A force de le préparer et de le servir à ses amis, cette ancienne de La Maison du Chocolat, passée par Fauchon en tant que directrice de le-business, sest associée à son mari, Benoit Bardon, pour ouvrir une boutique dédiée.

     

    LA MERINGAIE:Extérieur.jpg

    Meringues : LA MERINGAIE_.jpg

     

    Pélagie _ La Meringaie.jpg

     

    Mookies divers sur grille.jpg

    Les "mookies" de La Meringaie

     

    Les recettes de La Meringaie changent chaque mois pour saccorder à la saison et le sur-mesure est possible sur commande. On découvre aussi les « meringuettes » (des meringues miniatures) et les « mookies » (mi meringue mi cookies) décorés de poissons, cloches et autres lapins spécialement pour Pâques. Pour cette même occasion, la pavlova sera recouverte dune ganache chocolat noir au poivre timut, de pamplemousses et de framboises. Un dessert signé Charlotte Sindou-Faurie, la chef qui officie dans les cuisines vitrées de la pâtisserie.

     

    Charlotte Sindou-Faurie _ La Meringaie.jpg

    La chef Charlotte Sindou-Faurie

     

    Il suffit de contempler son geste sûr pour réaliser la précision exigée pour la forme de cette meringue, tout sauf hasardeuse. Ses bords arrondis et réguliers font de ce gâteau une douceur pas tarte du tout. Le mur de la boutique, conçue par Olivier Desdoigts, rappelle dailleurs en relief « les courbes dansantes du dessert ». Terrazzo au sol, or au comptoir et blanc de rigueur dans ce magasin parisien de 70 m2. On y court.

     

    La Meringaie, 21 rue de Levis, 75017, Paris

    Pin it! Lien permanent 0 commentaire
  • Saint Louis : de bois et de cristal

    C’est aux forêts des Vosges, inspirantes et nourrissantes que Saint Louis rend hommage avec « Folia » imaginée par Noé Duchaufour-Lawrance. Pour la première fois, une collection transversale alliant avec modernité le bois clair au cristal, et passant de la table à la décoration, avec des verres, des meubles, des luminaires et même un miroir de boudoir.

     

    LIGHTINGS.jpg

    Les luminaires de la collection "Folia"

     

    Il aura fallu trois ans pour que la collaboration entre le designer Noé Duchaufour-Lawrence et la manufacture Saint Louis prennent vie. Issu dune double formation (lEcole nationale supérieure des arts appliqués et des métiers dart en sculpture ainsi que lEcole nationale supérieure des arts décoratifs en design) qui allie le design aux métiers dart, le designer a toujours mis en avant le savoir-faire dans son processus de création. Et dans cette manufacture qui manie le cristal depuis 4 siècles, tout est encore soufflé-bouche et taillé-main : ce qui est unique en Europe.

     

    VASE.jpg

    SOFA TABLE.jpg

    MIRROR.jpg

     

    « Mon métier consiste à voir dans les interstices ce qui peut être légèrement décalé pour créer de nouvelles techniques et formes. Il a fallu des centaines dessais pour en arriver là. Le résultat est une diffraction inégalée de la lumière » raconte Noé Duchaufour-Lawrance. Pour le verre à pied Folia, « on a limpression de boire la lumière ». Que ce soit pour les luminaires, miroir, photophores, bout de canapé, flûtes à champagne, pièces de bar ou verres à vin et à eau, le corps de lobjet, en cristal, est un vecteur de lumière spectaculaire. « Le cristal est une matière complexe, aussi féérique quindomptable », ses créations viennent inscrire des ombres mouvantes sur lensemble des murs qui les contiennent.

     

    GLASSES.jpg

     

    Sil ne fallait retenir quune particularité de cette collaboration, cest lutilisation du bois, matière familière pour le designer mais nouvel exercice pour la manufacture. La collaboration sest déroulée dans un échange mutuel de savoir et les équipes de Saint Louis ont pour la première fois inclus le bois dans leur travail. Finement poncé, il accompagne le lampadaire ou le bout de canapé avec simplicité. Des objets sensuels : difficile de ne pas toucher ces formes qui donnent tant déclat au cristal.

     

    > Saint Louis

    Pin it! Lien permanent 0 commentaire