Mes décObsessions - Page 5

  • Hommage au château Margaux

    Le prestigieux domaine du Médoc célèbre son bicentenaire avec un nouveau millésime et une étiquette, architecturale !

     

    Still life Chateau Margaux 2015 Tasting room credits G. de Beauchene.jpg

    La bouteille du nouveau millésime © G. de Beauchene

     

     

    En 2015, un nouveau chai conçu par larchitecte britannique Norman Foster voyait le jour pour célébrer le bicentenaire du château de ce domaine viticole, intact depuis sa construction en 1815. Cest désormais le contenant du millésime 2015 qui nécessite une rénovation entière.

     

    External view of Nouveau Chai_credit Nigel Young_Foster + Partners.jpg

    Le chai © Nigel Young pour Foster + Partners

     

     

    Le dernier millésime de lancien directeur général de la propriété Paul Pontallier, disparu soudainement en mars 2016 et auquel la bouteille rend également hommage, reprend les codes de ce cépage pour un cru particulièrement réussi. Mais cest bien le flacon qui opère un changement, le premier depuis le XVIe siècle, en se parant de noir opaque et dune étiquette flamboyante.

     

    Chateau Margaux_Credit Saison d Or Mathieu Anglada.jpg

    Le château © Saison d'Or - Mathieu Anglada

     

     

    Et comme « la star, cest le château », il semblait évident aux propriétaires destampiller la bouteille dun croquis de la demeure à colonnades de style néo-palladien avec, en arrière plan, une sérigraphie du nouveau chai. Mélange de la tradition et de la modernité où le chai nest évidemment là que pour sublimer lécrin principal : le château Margaux.

     

    Pin it! Lien permanent 0 commentaire
  • La Grande Epicerie s’installe Rive Droite

    Que se cache derrière cette façade végétale : la plus grande épicerie dEurope.

     

    La Grande Epicerie Rive Droite - Faáade - Copyright DR.jpg

    La façade de la Grande Epicerie

     

     

    La Grande Epicerie traverse la Seine pour sinstaller rive Droite, en lieu et place du magasin Franck & Fils, dans le 16ème arrondissement de la capitale. Derrière une façade aux senteurs de thym et romarin, un escalator graphique conduit aux 2800 m2, répartis sur trois étages, de produits alimentaires venus du monde entier.

     

    La Grande Epicerie Rive Droite - La PÉtisserie - Mosaique par Mathilde Jonquiäre - Copyright DR.jpg

    Le stand pâtisserie à côté de la boulangerie

    La Grande Epicerie Rive Droite - La Place du MarchÇ 1 - Copyright DR.jpg

    La place du marché qui reprend les codes du magasin rive Gauche

    La Grande Epicerie Rive Droite - La Poissonnerie - Mosaique Mathilde Jonquiäre 1 - Copyright DR.jpg

    Le stand poissonnerie

    La Grande Epicerie Rive Droite - La Poissonnerie - Mosaique par Mathilde Jonquiäre 2 - Copyright DR.jpg

    Les sublimes mosaïques de Mathilde Jonquière

     

     

    Lentrée symbolise une place de marché avec ses étals de fruits et légumes, ses stands de poissonnerie et de boucherie ou encore son coin boulangerie qui propose les pâtisseries réalisées quotidiennement par les artisans de la maison. Les immenses fresques figuratives en mosaïques de lartiste Mathilde Jonquière, déjà présentes dans ladresse Rive Gauche, subliment les comptoirs en marbre ou carrelage noirs.

     

    La Grande Epicerie Rive Droite - La Cave - Copyright DR.jpg

    La cave sous une voute de briques

    La Grande Epicerie Rive Droite - L IbÇrique par Bellota Bellota - Copyright DR.jpg

    L'espace Ibérique par Bellota Bellota

     

     

    Le sous-sol, dédié à la cave, se déroule dans un couloir de plus de quarante mètre de long en briques où sexposent vins, champagnes et autres alcools, accompagnés de trois espaces : « ibérique », charcuterie et fromages. Comble du luxe, les aliments sont présentés derrière des verrières datelier qui font office de vitrines et évoquent « les gardes manger dantan ».

     

    La Grande Epicerie de Paris -  Vue gÇnÇrale - Copyright DR.jpg

    La coupole surplombant les escalators

    La Grande Epicerie Rive Droite - Restaurant Le Rive Droite par Beatriz Gonzalez - Copyright DR.jpg

    Restaurant Le Rive Droite

     

     

    Au premier étage, on retrouve la cuisine du monde, qui a fait la réputation de lépicerie, et un coin dédié au luxe et à la gastronomie française. Enfin, sous la coupole historique du magasin composée de plus de deux mille trois cent prismes de verre, on découvre le restaurant. Cest la Mexicaine Beatriz Gonzalez, déjà chef de deux restaurants parisiens, qui tient les manettes de cette vaste salle circulaire aux teintes vertes. Les tissus des chaises Pierre Paulin et Kodof-Larsen saccordent aux tables de Piet Hein Eek en marbre vert. Comme un clin dœil à la façade qui semble sêtre immiscée dans ce lieu de vie.

     

    > La Grande Epicerie, 80 rue de Passy, 75016 Paris

    Pin it! Lien permanent 2 commentaires
  • Dior, les dessous d’une exposition

    Je ne me lasse pas de voir et revoir lexpo « Chirstian Dior, couturier du rêve », qui célèbre les 70 ans de la maison de couture française jusquau 7 janvier, et vous propose une visite vidéo.

     

     

    Dans notre numéro n° 498 du Marie Claire Maison, en kiosque jusquau 4 janvier, nous vous proposions images darchive, décors de lexposition ainsi que les objets, accessoires et meubles daujourdhui qui sinspirent de lesthétique chère à Monsieur Christian Dior. Un hommage en lien avec lévénement qui se tient au musée des Arts Décoratifs encore pour quelques jours.

     

    Et sil y a bien une exposition à voir durant cette fin dannée, cest cette magnifique déambulation dans lunivers luxueux de la maison. Chaque étape révèle une scénographie éblouissante, à découvrir en vidéo.

     

    Parmi les temps forts, la salle consacrée à lamour de Monsieur Dior pour les fleurs mérite de sy attarder. 30 000 roses et glycines en papier ponctuent un étage entier du musée dédié aux jardins Dior, ce sont les espèces quon trouvait dans lespace vert du couturier, quil affectionnait tant. « Après la femme, les fleurs sont les créations les plus divines » se plaisait-il à dire. Ci-dessous, une vidéo produite par le musée des Arts Décoratifs avec la sublime scénographie de Nathalie Crinière. Un travail dorfèvre pour une exposition magistrale.

     

     

    Exposition « Chirstian Dior, couturier du rêve », jusquau 7 janvier 2018 au musée des Arts Décoratifs

    Pin it! Lien permanent 0 commentaire