Mes décObsessions - Page 5

  • Une nuit dans le saint des saints

    Jai fait une visite au Saint.

     

    view rue de l'Université.jpg

    Vue sur le quartier de Saint-Germain dans une des chambres du Saint

     

    Cest en référence à Saint-Germain-des-Prés que Bertrand Plasmans a nommé son nouvel hôtel Le Saint situé précisément au cœur de ce quartier parisien. Cet hôtelier formé au Crillon a pris son temps pour acquérir trois établissements contigus afin de les réunir sous un même toit. Ainsi est né Le Saint. 54 chambres sur 5 étages dont une suite avec terrasse.

     

    Junior Suite Les oiseaux.jpg

    La suite junior du Saint

    Bathroom Junior Suite Les Oiseaux.jpg

    La salle de bains de la suite junior du Saint

     

    Conçu et décoré par Bertrand Plasmans, Le Saint est un « lieu raffiné, hors des modes et du temps » qui mélange les imprimés avec une élégance toute parisienne. Les styles et les ambiances changent selon les étages dans un esprit maison de famille : les influences asiatiques rencontrent celles, plus classiques, à lesprit anglais. Le mobilier 19e se confronte aux images du plasticien Pierre-Elie de Pibrac qui a photographié, à la demande de Bertrand Plasmans, le quartier en noir et blanc, pour des scènes de vie intemporelles.

     

    Kult restaurant- breakfast setup.jpg

    Kult restaurant - breakfast setup 2.jpg

    restaurant details.jpg

    Vue et détails du restaurant Le Kult

     

    Puis jai dîné au Kult. Le bistrot de lhôtel au plafond jaune qui samuse à brouiller les pistes : « Ces mélanges stylistiques nonchalants, ces touches de couleurs toniques évoquent le goût de Madeleine Castaing, célèbre décoratrice daprès-guerre fan de style anglais et de mobilier 19e. »

     

    _MG_4624.jpg

    © Lisa Klein Michel - un dessert du Kult

    _MG_4665.jpg

    © Lisa Klein Michel - la décoration du Kult

     

    Dans lassiette, une carte bistronomique imaginée en collaboration avec le chef Guillaume Monnet qui officie aux fourneaux de LAffable, rue de Saint-Simon. Au menu un tartare qui sagrémente de figues ou des influences asiatiques comme le tataki de thon.

     

    boutique-le-saint-hotel.jpg

    L'entrée de l'hôtel aux faux airs de maison de famille

     

    Le Saint ménage ses surprises : au rez-de-chaussée, une boutique façon cabinet de curiosité pour objets de décoration, au sous-sol une salle de sport, une cabine de soins ainsi quun hammam.

     

    Je retournerai bien au Saint.

     

    facade Le Saint.jpg

     

    >> Le Saint et Le Kult

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Pin it! Lien permanent 0 commentaire
  • La marqueterie par Bethan Gray

    Les mille et un contes de Bethan.

     

    Carousel_BG_with_Shamsian.jpg

    Bethan Gray devant sa nouvelle collection

     

    Découverte en 1998 par Tom Dixon, et après un passage chez Habitat, Bethan Gray crée son agence de design en 2008. Autant directrice artistique que designer, elle collabore avec de nombreuses marques. Cette année, pour la première fois, elle s’auto-édite en lançant une première collection à son nom.

     

    Pink-hallway-console-table-by-Bethan-Gray-London-Design-Festival-photo-by-littlebigbell.jpg

    Carousel_Paua.jpg

     

    Bethan Gray se démarque durant Design Junction, à Londres, avec sa ligne « Shamsian » inspirée par l’architecture du Sultanat d’Oman et le travail de Mohamad Reza Shamsian, artiste iranien qui utilise la technique traditionnelle de la marqueterie, utilisée dans l’artisanat islamique du 16ème siècle. Un mélange de tradition et de modernité, rehaussé par des couleurs pastel.

     

    Events_BGxShamsian.jpg

    Bethan-Gray-to-Present-a-Collection-Based-on-Oman-Architecture-3.jpg

    57ece6188ec89.jpg

     

    Issue d’une famille du Rajasthan qui a immigré en Angleterre au gré des années, en traversant l’Arabie et la Perse, le style de la designer anglaise s’envisage d’abord à travers son héritage. Le goût des détails, la sensibilité pour les motifs, l’appétence pour les pierres précieuses et le marbre : tout y est harmonieux et féminin. Elle se nourrit de ses voyages et se passionne pour l’artisanat local en Inde, Moyen-Orient, Afrique du Nord ou Amérique du Sud.

     

    >> Le site de Bethan Gray

     

    Enregistrer

    Pin it! Lien permanent 0 commentaire
  • Le jardin sucré d’India Mahdavi pour Ladurée

    Aimez-vous les macarons ?

     

    Salon_Mont_Rose_07-2016_2.jpg

    © Annik Wetter - Le restaurant Ladurée

     

    L’architecte franco-iranienne signe une pâtisserie, un restaurant et un salon de thé pour Ladurée au sein de l’Hôtel des Bergues, mythique hôtel de luxe de Genève au bord du lac Léman. 

     

    LadurÇe Quai des Bergues - Perspective Salon EtoilÇ.jpg

    © Annik Wetter - Le salon Ladurée

     

    LadurÇe Quai des Bergues 3.jpg

    © Annik Wetter - La pâtisserie Ladurée

     

    Trois lieux, un « jardin de douceurs » où s’exprime la maîtrise des couleurs d’India Mahdavi. Dans le restaurant, les teintes poudrées s’accordent aux tables au plateau palet d’or et au pied torsadé « comme un sucre d’orge ». Dans le salon à l’esprit boudoir, ce sont les murs étoilés coordonnés à la banquette, travaillée en carrousel, qui évoque un univers chimérique dans l’esprit d’Alice aux pays des Merveilles. Enfin, la pâtisserie met en lumière les comptoirs cannelés que l’architecte avait déjà développé dans la boutique de pâtisseries de Jean-François Piège. Une décoration scénographiée qui évoque l’histoire de « L’Enfant et les Sortilèges », fantaisie lyrique composée par Maurice Ravel en collaboration avec Colette. Même les luminaires prennent des airs de meringue : quand la gourmandise se fait décorative.

     

    LadurÇe Quai des Bergues 1 - Salon Mont Rose.jpg

    © Annik Wetter - Le restaurant Ladurée

     

    Ladurée Quai des Bergues, 1 rue du Mont-Blanc, 1201 Genève

    Enregistrer

    Pin it! Lien permanent 0 commentaire