Mes décObsessions - Page 4

  • Et si on partait flâner…

    depuis son ordinateur. En cette période de confinement, Maison Flâneur est une plateforme originale pour shopper la décoration de nos hôtels et restaurants favoris.

     

    Le Pigalle Hotel Paris.jpg

    Le Pigalle Hotel à Paris

     

    Qui na jamais rêvé demporter, en souvenir, un petit bout de lhôtel après un séjour formidable ? Partant de ce constat, Dionas Sotiriou a créé Maison Flâneur. « Je me souviens avoir été dans un restaurant coréen à Soho, à Londres, et être tombé amoureux dun pichet de saké. Jai demandé au serveur, qui a ensuite demandé à son manager, puis au chef, mais personne ne savait où je pouvais lacheter Cette expérience a été incroyablement frustrante. » Cest ainsi que Maison Flâneur est née. Avec lui, Gabriel Moukhbat et Marie Winckler co-fondent le site en 2017 pour permettre à leurs « amis Flâneurs de transformer leurs intérieurs » après un passage dans un hôtel, un restaurant ou une boutique.

     

    MF_ElFenn_Lifestlye-3.jpg

    Capture d’écran 2020-03-09 à 11.16.49.png

    Le riad El Fenn à Marrakech et les objets qui lui sont associés, disponibles à l'achat.

     

     

    « Les hôtels sont des lieux exceptionnels où la décoration est au centre de toutes les attentions » raconte léquipe. Une source dinspiration grâce aux visites à travers les photos et un eshop pour passer à lacte. Ainsi, si vous connaissez lhôtel Amour, à Paris, vous devriez reconnaître sur Maison Flâneur les verres à vin, gravés du logo « Amour » de lartiste André Saraiva. Habitués du « Coal Office » de Tom Dixon à Londres ? Vous y trouverez toute la vaisselle et la décoration du quartier général du designer. Si cest le riad El Fenn (photo ci-dessus) à Marrakech qui vous attire, vous y retrouverez les assiettes marocaines ou les fauteuils, réalisés par des artisans locaux.

     

    Pietro-2-1800x800.jpg

    Le restaurant italien Pietro à New York

     

    Maison Flâneur est largement éditorialisé, on y découvre les carnets dadresses de grands voyageurs, guides de voyage et eshop. Et puisquon ne peut pas mettre le nez dehors, Maison Flâneur nous propose de prendre lair virtuellement et de nourrir ses rêves à travers de belles images et de beaux objets.

     

     

    Pin it! Lien permanent 0 commentaire
  • Véronique Soboul Polchi, gaie comme un pinson

    Unknown-1.png

    © Francesca Mantovani

     

    Des volatiles aux allures de personnages de roman et des végétaux, cest le travail que Véronique Soboul Polchi expose du 4 au 7 mars dans la boutique de Philippe Model Maison. Quatre jours pour découvrir ses tableaux de volatiles humanisés, se glisser dans ce « monde rêvé de bêtes à plumes tout droit sorti des songes » de linventive et onirique Véronique. Il faut se pencher sur les détails de ces oiseaux pour reconnaître le trait de cette styliste et modéliste : les plumes deviennent alors prétexte à la parure et reprennent « nos allures et nos dégaines ». Ce nest pas un hasard si Véronique dirigeais la classe de costume de scène à lécole Esmod. Ses lignes noires, à lencre de chine et au Rotring, tracent dinnombrables formes et imprimés dans lesquels se perdent le regard. Une galerie de portraits spectaculaires et divertissants dans un esprit 19ème siècle. Jy cours absolument !

     

    _EmptyName 2.jpg

    EmptyName 3.jpg

    EmptyName 7 copie.jpg

    IMG_4624.jpg

    IMG_4629.jpg

    IMG_4631.jpg

     

    Exposition « Oiseaux et végétaux », du mercredi 4 mars au samedi 7 mars, 19 rue Racine, 75006, Paris

    Pin it! Lien permanent 7 commentaires
  • L’exposition Dysfunctional à Venise

    A Venise, « Dysfunctional » de la galerie Carpenters, interroge les frontières de l’art et du design, visite d’une exposition subjuguante.

     

    CARBONELL_Inside a Forest Cloud Chandelier.jpg

    Œuvre de l'artiste Carbonell

     

     

    50 œuvres de 23 artistes internationaux exposés dans la Galleria Giorgio Franchetti All Ca’ D’Oro. Dans l’un des palais les plus majestueux de Venise, le contraste avec ces pièces contemporaines est stupéfiant. Présentée par la Carpenters Workshop Gallery, en partenariat avec la banque privée suisse Lombard Odier, l’exposition interroge la place du design dans l’art, à l’heure où Venise reçoit l’un des plus grands événements artistiques au monde, sa Biennale d’Art contemporain. « Qu’est-ce qui définit une œuvre d’art » demandent Julien Lombrail et Loic Le Gaillard, co-fondateurs de la Carpenters Workshop Gallery. « Dysfunctional invite le visiteur à repenser les relations conventionnelle entre la forme et la fonction, l’art et le design, l’historique et le moderne. » Dysfunctional est un manifeste en faveur des lignes floues.

     

    ABLOH_Alaska Alaska Acqua Alta series.jpg

    Les pièces de Virgil Abloh créées pour l'exposition

    LEHANNEUR_Ocean Memories Acqua Alta series.jpg

    Au fond, les œuvres de Mathieu Lehanneur

     

     

    Au fil des différentes salles et du jardin, certaines pièces évoquent l’état de notre planète : on retrouve les frères Campana avec une installation en raphia et feuilles de palmiers séchées des forêts brésiliennes. Le directeur artistique Virgil Abloh s’est, lui, intéressé à la vie vénitienne en péril avec « Acqua Alta » qui invite à réfléchir à la montée des eaux. Le marbre vert utilisé par Mathieu Lehanneur dans son « Ocean Memories Acqua Alta » rappelle les vagues du lagon. L’œuvre « Tide Colour » de Stuart Haygarth s’intéresse à la pollution plastique.  

     

    17a64601edd623038f26e21966c27f32.jpg

    61a19d84dbb45ca88398b6ee5bf19aac.jpg

    Les frères Verhoeven installent leur création

    89a8ba25755f8733d773e708ad16020a.jpg

    "Moments of Happiness" des jumeaux Verhoeven

    5821c7e6b4558ba2ecc11e2e4da8aa55.jpg

    L'iridescence des bulles des jumeaux Verhoeven

    669967f3eab16a9d131573a71b304667.jpg

    Le contraste de deux époques

     

     

    D’autres s’inspirent du site historique où sont présentées leurs créations : Nacho Carbonell a installé une forêt de lumière dans la cour du 15ème siècle de Ca’ d’Oro. Alors que les jumeaux Verhoeven, parrainés par la maison d’horlogerie et joaillerie Piaget, ont créé pour l’occasion « Moments of Happiness » dans la loggia, au deuxième étage. Une constellation mystique de bulles de verre dont la surface iridescente reflète la lumière et les éléments d’architectures du palais. Créées avec du verre borosilicate (chauffé à une température intermédiaire entre le verre traditionnel et le verre cristal), elles donnent une impression magique de flotter dans les airs. Pour leur collaboration avec Piaget, les artistes ont, pour la première fois dans leurs réalisations, incorporé de l’or 24 carats dans ces bulles. « Nous voulons faire de l’ordinaire quelque chose d’extraordinaire » racontent-ils.

     

    BAAS_02.jpg

    L’œuvre de Marten Baas où entre l'artiste...

    BAAS_Real Time XL The Artist by Maarten Baas.jpg

    ... Et accéder à son horloge.

     

     

    Tel un hommage à l’homme de Vitruve de Léonard de Vinci, l’artiste Maarten Baas a créé, spécialement pour cette exposition, « Real Time », une horloge à l’intérieur de laquelle l’artiste dessine l’heure dans son atelier.

    Et ce ne sont que quelques exemples de l’extrême richesse de cette exposition, à voir jusqu’au 24 novembre. Époustouflant.

     

    VERHOEVEN TWINS_Moments of Happiness_01.jpg

    L'installation des artistes Verhoeven dans la loggia

     

    > Jusqu’au 24 novembre 2019, exposition « Dysfunctional », Galleria Giorgio Franchetti All Ca’ D’Oro, Cannaregio, 3932, 30121 Venise, Italie

     

    Pin it! Lien permanent 0 commentaire