- Page 4

  • L'esprit libre

    C’est une évidence, la contrainte challenge la créativité. Et le confinement stimule l’imaginaire. En cette étrange période, où nous tentons de trouver un sens à nos existences entre parenthèses et d’occuper ces jours de patience infinie, de multiples initiatives nous donnent des motifs de nous réjouir. Culture à gogo, de l’évasion sans sortir de la maison, des gestes solidaires et réconfortants, des trésors d’inventivité que j’ai la joie de partager avec vous.

     

     

     

    Valeurs refuges – épisode 6, la mobilisation

     

    S’ouvrir, s’offrir aux autres 

     

    Il y a mille et une façons de se mobilier pendant cette période, et chacune de nos entreprises françaises le démontrent.

     

    SOLIDAIRE.jpg

    L'équipe © Maison du Monde

     

     

    Maisons du Monde a répondu a lappel de la Fondation des Femmes pour apporter son aide durant cette période où dans le secret du confinement, les violences faites aux femmes sont accrues. Selon le Ministère de lIntérieur, elles ont augmenté de 36% à Paris et les interventions de la gendarmerie ont elles, augmenté de 32%, durant la seule première semaine de confinement. En réaction la marque de décoration aménage des hébergements pour les victimes de violences conjugales en faisant des dons de mobilier et dobjets.

     

    « Maisons du Monde a décidé dorienter sa solidarité vers ce que lentreprise sait faire de mieux : créer des atmosphères accueillantes et chaleureuses pour apporter confort et réconfort aux personnes qui en ont les plus besoin » explique la directrice du développement durable et de la responsabilité sociale Fabienne Morgaut. Depuis 5 ans, Maisons du Monde aménage des structures daccueil pour parents et enfants en situation durgence et disolement auprès de la Croix-Rouge.

     

     

    MERCI CHU GRENOBLEL.jpg

    La photo du CHU de Grenoble

     

     

     

    Le fabricant français Lafuma se mobilise lui aussi. « Pour venir en aide au personnel hospitalier et leur permettre de se reposer en ces temps difficiles, nous avons fait don d’environ 150 fauteuils ‘Relax Vital’ à différents hôpitaux de notre région", explique Arnaud Du Mesnil, directeur général de Lafuma Mobilier. Conçu pour le repos en milieu hospitalier et doté d’un matelas imperméable efficace contre les bactéries, le fauteuil de relaxation ‘Vital’ était un choix évident. Quatre hôpitaux de la région lyonnaise, celui de Montélimar et celui de Grenoble ont été livrés.

     

     

    drp_duvivier_02.jpg

    Dans les usines Duvivier

     

     

    Pour sa part, Duvivier Canapés accompagne la solidarité nationale et lance, dans ses usines en Vienne, près de Poitiers, la fabrication de sur-blouses de protection. Les équipes, constituées sur la base du volontariat, ont stoppé la production de canapés pour mettre leur savoir-faire de couture au service des hôpitaux de la région. La maison prolonge ainsi cette « magnifique chaine de solidarité qui sest mise en place sur tout le territoire depuis le début de cette crise ».

     

     

    ENGIE_Copyright Girette Benjamin.jpg

    © Girette Benjamin

     

     

    Enfin, le groupe énergétique Engie apporte lui aussi sa contribution. « Parce que le gaz, lélectricité, le chauffage et leau chaude sanitaire sont des biens communs indispensables à la vie et au confort de tous », lentreprise sengage à venir en aide à 600 000 foyers en difficulté en remboursant 2 mois de leur abonnement (avril et mai). Cette aide de 12 millions deuros concerne les foyers « ayant déjà bénéficié dun chèque énergie ou dune aide du Fonds de Solidarité Logement et ayant un contrat délectricité chez Engie ».

    Pin it! Lien permanent 0 commentaire
  • L'esprit libre

    C’est une évidence, la contrainte challenge la créativité. Et le confinement stimule l’imaginaire. En cette étrange période, où nous tentons de trouver un sens à nos existences entre parenthèses et d’occuper ces jours de patience infinie, de multiples initiatives nous donnent des motifs de nous réjouir. Culture à gogo, de l’évasion sans sortir de la maison, des gestes solidaires et réconfortants, des trésors d’inventivité que j’ai la joie de partager avec vous.

     

     

     

    De l'air ? De l'art ! - épisode 7

     

    Un bruit qui court

     

    IMG_4872.jpg

    © Antoine Bertin

     

     

    « Faire entendre le Corona virus ». Littéralement. Par des sons. Cest ce que lartiste Antoine Bertin, spécialisé en immersion sensorielle et narration sonore, a cherché à faire. « Une fois décodé, le génome du Covid 19 est une suite de A, C, G et U répétée 30 000 fois, cest un texte court comparé au 3 milliards de lADN humain » explique-t-il. Une fois la partition écrite sur son écran, Antoine Bertin a attribué une note de musique à chaque lettre pour composer une mélodie « dont le tempo est donné par laccélération de la propagation du virus et son decrescendo futur si le confinement est respecté ». Un virus qui a donc sa propre petite musique :

     

     

    Sur son site, lartiste propose même de méditer et de se relaxer sur cette musique durant cette période afin dapprivoiser son angoisse. Dix minutes hypnotiques qui débutent calmement, sur fond de bruits de la nature, et qui, comme les montagnes russes, ne cessent daccélérer avant de redescendre, calmer son rythme puis, enfin, de sarrêter.

     

    AntoineBertin—3©HCW.jpg

    © HCW

     

     

    Un travail « prémonitoire » selon lartiste, puisque ce dernier devait tenir sa prochaine installation dans un terrier humain creusé dans la foret de Kiedler au nord de lAngleterre en mai prochain. « Human Barrow » est une station découte souterraine où le visiteur sera invité « à descendre pour se lover contre des parois de lièges qui résonnent des infimes mouvements de la foret ». Un projet de « bibliothèque sonore » reporté mais qui aura bien lieu.

     

    > Site

     

    Pin it! Lien permanent 0 commentaire
  • L'esprit libre

    C’est une évidence, la contrainte challenge la créativité. Et le confinement stimule l’imaginaire. En cette étrange période, où nous tentons de trouver un sens à nos existences entre parenthèses et d’occuper ces jours de patience infinie, de multiples initiatives nous donnent des motifs de nous réjouir. Culture à gogo, de l’évasion sans sortir de la maison, des gestes solidaires et réconfortants, des trésors d’inventivité que j’ai la joie de partager avec vous.

     

     

     

    Valeurs refuges – épisode 5, l’entraide

     

    Solidarités en chaine

     

    Que ce soit pour loger les soignants, récolter des fonds, nourrir les forces de l’ordre comme les résidents des EHPAD, les citoyens s’engagent au quotidien.

     

    c81c5d62-db2c-4039-a2ec-60c633dd4fd2.png

    © Airbnb

     

     

    En partenariat avec le Ministre de la Ville et du Logement, la plateforme Airbnb lance un dispositif pour mettre en relation le personnel médical mobilisé contre le Covid-19, et devant trouver un logement proche de leur lieu de travail, avec des hôtes proposant un logement gratuit. D’abord lancée en Italie, l’initiative a suivi en France. Airbnb s’engage à ne prélever aucun frais de transaction pour ces séjours et dédommagera même à hauteur de 50 € les hôtes volontaires pour leur rembourser les frais de ménage.

     

    Unknown.png

     

    « Parce que vous veillez sur nous, nous cuisinons pour vous ! », cest le mantra du chef et co-fondateur du groupe « Les Bistrots Pas Parisiens », Norbert Tarayre. En réaction au prolongement du confinement, certains salariés du groupe ont créé l’association « Les Bistrots Pas Parisiens Solidaires » afin de préparer et livrer des repas à destination des forces de l’ordre et de sécurité. Les cuisines des établissements ont toutes été mises aux normes pour protéger le personnel qui cuisine des repas, distribués gratuitement aux policiers, militaires, hôpitaux militaires et pompiers. Le groupe soccupe aussi de la livraison de 250 repas par jour. A défaut de les rejoindre en cuisine, vous pouvez participer à leur action grâce à une cagnotte Leetchi.

     

    0b5c776b-883b-4042-94bb-2e6490075067.jpg

    © Christophe Hay

     

     

    Nourrir encore et toujours ceux qui sont en première ligne. « Contraint de fermer ses trois établissements, le chef Christophe Hay a décidé d’officier tous les mercredis et samedis jusqu’en fin de crise pour soutenir des EHPAD de sa région. » Le chef, doublement étoilé dans son établissement La Maison d’à Côté à Montlivault, s’engage donc à Bracieux, à Contres et à Cour-Cheverny, dans le Centre-Val de Loire. Un geste « essentiel » pour le chef à destination de nos anciens.

     

    index3.jpg

    © i-LUNCH

     

     

    I-LUNCH, qui propose des solutions de restauration livrée zéro déchet aux entreprises, s’engage aux cotés de Coursier Privé et de Frichti « pour la mise en place de livraison gratuite de plats midi et soir, au personnel soignant des hôpitaux de Paris ». La startup FoodTech distribue aussi gratuitement des corbeilles de fruits, yaourts bio et snacking aux hôpitaux de l’AP-HP.

     

    46_1.jpg

    Pièce unique de Ronan Bouroullec

     

     

    Sous l’impulsion de son président Laurent Dumas, la maison de ventes aux enchères Piasa a organisé une vente caritative en ligne de 370 lots, « réunis en l’espace d’à peine 48 heures », au profit du collectif Protège Ton Soignant. Un tableau du designer Ronan Bouroullec (photo ci-dessus) ou du designer Jaime Hayon, un dessin de la designer Matali Crasset ou du styliste Pierre Hardy, des lampes de Poul Henningsen, des œuvres d’Yves Klein ou de Jeff Koons, une photographie de Prune Nourry… Artistes, galeristes et collectionneurs ont tous été au rendez-vous pour réaliser un acte solidaire qui a permis de rassembler plus de deux millions d’euros en faveur des médecins et citoyens engagés pour combattre au quotidien le Covid-19.

    Pin it! Lien permanent 0 commentaire