- Page 2

  • L'esprit libre

    C’est une évidence, la contrainte challenge la créativité. Et le confinement stimule l’imaginaire. En cette étrange période, où nous tentons de trouver un sens à nos existences entre parenthèses et d’occuper ces jours de patience infinie, de multiples initiatives nous donnent des motifs de nous réjouir. Culture à gogo, de l’évasion sans sortir de la maison, des gestes solidaires et réconfortants, des trésors d’inventivité que j’ai la joie de partager avec vous.

     

     

    Valeurs refuges – épisode 1, la solidarité

     

    Des douceurs pour les soignants

     

    IMG_9739-preview.JPG

    Pierre Marcolini durant sa livraison à l’hôpital à Bruxelles

     

     

    Du chocolat pour réconforter les soignants des Hôpitaux de Paris, c’est la belle initiative du chocolatier belge Pierre Marcolini qui a décidé d’offrir ses stocks de chocolats de Pâques aux personnels hospitaliers parisiens.

     

    2001_MARCOLINI_Paques2020_Mood_FamilleOK_bis_2.jpg

    Les chocolats de Pâque de Pierre Marcolini

     

     

    Après la fermeture de ses boutiques parisiennes, Pierre Marcolini a fait appel à l’association « En première ligne » pour faire don de sa production de chocolats, confiseries et pâtisseries prévues pour les fêtes de Pâques aux différents hôpitaux dans la capitale. L’association En première ligne met en relation les organisations qui sont en première ligne de la lutte contre le Covid-19, avec ceux et celles qui souhaitent apporter leur aide. »

     

    Portrait-2.jpg

    Portrait de Pierre Marcolini

     

     

    Pour Pierre Marcolini « offrir du chocolat ne semble pas essentiel, mais c’est un plaisir indéniablement réconfortant ». Et un soutien notable pour ceux qui, chaque jour, luttent contre la pandémie.

    Les boutiques Pierre Marcolini de Londres et de Belgique ont également offert leurs stocks aux hôpitaux britanniques et belges.

     

    > En première ligne

    > Pierre Marcolini

    Pin it! Lien permanent 0 commentaire
  • L'esprit libre

    C’est une évidence, la contrainte challenge la créativité. Et le confinement stimule l’imaginaire. En cette étrange période, où nous tentons de trouver un sens à nos existences entre parenthèses et d’occuper ces jours de patience infinie, de multiples initiatives nous donnent des motifs de nous réjouir. Culture à gogo, de l’évasion sans sortir de la maison, des gestes solidaires et réconfortants, des trésors d’inventivité que j’ai la joie de partager avec vous.

     

     

     

    En toute latitude - épisode 1

     

     Sur la route

    Unknown.jpeg

    Lola James Harper

     

    Heureuse initiative parmi d’autres en cette période de confinement, Lola James Harper nous offre une vidéo apaisante et musicale pour nous faire « rêver depuis la maison ». Le collectif de créatifs, réuni derrière le prolixe Rami Mekdachi, connu pour ses bougies parfumées aux noms évocateurs nous emmène en voyage.

     

    HOME DREAM 1 from LOLA JAMES HARPER on Vimeo.

     

     

    Et comme toujours, c’est sur la route que nous embarque Lola James Harper, celle qui « forge les rêves » et évoque les voyages autour du monde. Sans jamais être localisée, sans destination particulière, cette route nous invite à nous évader, peu importe le pays, peu importe le décor alentour. 

     

    Sur Instagram, Lola James Harper livre chaque jour une vidéo pour larguer les amarres et respirer un nouvel air. Même leurs images des toits de Paris nous donne envie de porter un nouveau regard sur notre fenêtre de liberté.

     

    > Lola James Harper

    Pin it! Lien permanent 0 commentaire
  • L'esprit libre

    C’est une évidence, la contrainte challenge la créativité. Et le confinement stimule l’imaginaire. En cette étrange période, où nous tentons de trouver un sens à nos existences entre parenthèses et d’occuper ces jours de patience infinie, de multiples initiatives nous donnent des motifs de nous réjouir. Culture à gogo, de l’évasion sans sortir de la maison, des gestes solidaires et réconfortants, des trésors d’inventivité que j’ai la joie de partager avec vous.

     

     

     

     

    De l'air ? De l'art ! - épisode 1

     

    Pendant le confinement, je fais le plein de culture. Irai-je plutôt au

    musée ou plutôt à l’opéra ?

     

    maxresdefault.jpg

    La série disponible sur le site du Centre Pompidou

     

     

    Devenir expert sur le pop art en deux minutes ? Mission impossible mais on peut toujours commencer par le visionnage de la vidéo « Vous voulez un dessin ? » disponible sur le formidable site du Centre Pompidou qui s’est réorganisé en un temps record pour offrir à ces visiteurs une plateforme inédite de contenus. 

     

     

     

    Body art, art conceptuel, art cinétique comme pop art, chaque courant propose sa vidéo « pour tout savoir sur l’art moderne et contemporain », sous forme de synthèses académiques portées par la voix de l’actrice Louise Bourgoin. Le Centre Pompidou met également à disposition un « dossier pédagogique » pour approfondir chaque sujet. Quelques minutes de lecture pour connaitre Jasper Johns, Claes Oldenburg ou, évidemment, Andy Warhol. Et pour compléter l’expérience, le site Centre Pompidou propose des podcasts, une visite de l’exposition Christian Boltanski « comme si vous y étiez », des masterclasses pour entendre des artistes expliquer leurs pratiques, la web-série « Mon œil » pour les enfants à partir de 5 ans, sur des thèmes aussi variés que les assises emblématiques du design ou les fondamentaux de la création… On vous promet que vous ne verrez pas le temps passer.

     

    > Centre Pompidou

     

    Julien_Benhamou___Opera_national_de_Paris-Manon-19-20-Julien-Benhamou-OnP-21-1600px.jpg

    Manon ©Julien Benhamou

     

     

    Pendant le confinement, les institutions culturelles fermées ont souhaité mettre à disposition de tous leurs expositions, comme leurs spectacles. C’est le cas de l’Opéra national de Paris. Avec le hashtag #loperachezsoi, l’Opéra de Paris a annoncé sur Twitter mettre en ligne gratuitement ses plus beaux spectacles. Du 17 au 22 mars, c’est l’opéra « Manon » de Jules Massenet, qui raconte l’histoire d’une jeune fille fuyant le couvent en pleine époque de la Régence, mis en scène par Vincent Huguet qui sera disponible sur les écrans. Un spectacle de 2h52. Du 23 au 29 mars, c’est Don Giovanni, l’opéra de Mozart, qu’il sera possible de visionner, depuis son canapé.

     

    Tout le programme : 

    • Du 17 au 22 mars : Manon
    • Du 23 au 29 mars : Don Giovanni (2019)
    • Du 30 au 5 avril : Le Lac des cygnes (2019)
    • Du 06 au 12 avril : Le Barbier de Séville (2014)
    • Du 13 au 19 avril : Soirée Robbins (2018)
    • Du 20 au 26 avril : Les contes d’Hoffmann (2016)
    • Du 27 au 3 mai : Carmen (2017)

     

    > Opéra de Paris

    Pin it! Lien permanent 0 commentaire