• Le verre à boire

    La Cité du Vin, à Bordeaux, propose une exposition « renversante » sur les objets en verre qui servent à la dégustation du vin. Du sable au verre, du raisin au vin, de l’objet utilitaire à l’œuvre inédite.

     

    0_Anthony Duchêne_001.01.jpg

    © Anthony Duchêne

     

     

    Quiconque est allé récemment à Bordeaux a remarqué ce bâtiment en forme de carafe, ou plus précisément en forme de « cep de vigne noueux pour rappeler à la fois un vin tournant dans un verre et les remous de la Garonne, qui borde le site ». En 2016, la Cité du Vin a ouvert ses portes après 7 ans de travaux. En plus de proposer une expérience sensorielle et numérique permanente autour du vin et des vignobles du monde entier, la cité (qui ne veut pas être qualifiée de musée) accueille des expositions ponctuelles qui lient art et vin, prouvant qu’au-delà d’un breuvage, il s’agit d’une culture.

     

    2_Etienne Meneau_001.03.jpg© Etienne Meneau

     

     

    Après « Bistrot ! De Baudelaire à Picasso » en 2017 et « Le vin et la Musique, accords et désaccords » en 2018, voici « Renversant ! Quand art et design s’emparent du verre ». A partir du 15 mars, des œuvres d’art verrier, des dessins, des projets, des performances mais aussi des œuvres vidéos permettront d’explorer le processus créatif de transformation. Un parallèle ambitieux entre la transformation du sables en verre et celle du raisin en vin.

     

    verre_matali-crasset_selection.jpg

    © Matali Crasset

     

     

    Le réalisateur Jérôme Gerlache a suivi le temps d’un millésime le vigneron Stéphane Derenoncourt, producteur en biodynamie (production agricole qui soigne les sols naturellement, notamment grâce au rythme lunaire), et la designer Matali Crasset, durant la création d’une œuvre originale pour l’exposition « Vino Sospeso ». Plus d’une centaine d’objets en verre, bouteilles, carafes ou verres de designers (d’Achille Castiglioni à Jean-Michel Othoniel en passant par Arik Lévy), accompagneront cette projection. L’occasion « d’une réflexion élargie » sur le processus de transformation et la création au sens large. 

     

    > « Renversant ! Quand art et design s’emparent du verre », du 15 mars au 30 juin 2019 à la Cité du Vin de Bordeaux

    Pin it! Lien permanent 1 commentaire
  • Hôtel Bowmann : le renouveau du style Haussmann

    J’ai visité l’hôtel Bowmann, un nouveau cinq étoiles parisien réalisé par l’architecte d'intérieur Laurent Maugoust.

     

    APR - HÔTEL BOWMANN - LAURENT MAUGOUST (4).JPG

    © Guillaume Grasset

     

     

    Le décorateur n’a pas dérogé à sa règle de réinventer les bâtiments haussmanniens avec son style épuré et élégant. D’abord en réorganisant les espaces et en jouant sur les volumes. Dans les chambres, il a créé des boîtes astucieuses pour intégrer des rangements ou la salle de bains. Derrière cette demeure particulière à deux pas du parc Monceau, Laurent Maugoust a surtout valorisé « le dialogue entre les époques ». Parquets Versailles ou en point de Hongrie, boiseries sculptées, cheminées en marbre, détails décoratifs de style Louis XVI s’accordent au design du XXe siècle représenté par les fauteuils de Warren Platner, le canapé « Crescent Moon » d’Andrée Putman ou la lampe « Croisillon » de Jean-Michel Frank. Laurent Maugoust a même dessiné le lustre « Origami » pour le bar et le restaurant. 

     

    APR - HÔTEL BOWMANN - LAURENT MAUGOUST (6).JPG

    © Guillaume Grasset

    APR - HÔTEL BOWMANN - LAURENT MAUGOUST (13).JPG

    © Guillaume Grasset

    APR - HÔTEL BOWMANN - LAURENT MAUGOUST (28).JPG

    © Guillaume Grasset

     

     

    Dans les pièces à vivre comme dans les 53 chambres, impossible de manquer les revêtements, du sol au plafond, qu’a choisi l’ensemblier : tapis de Toulemonde Bochart, tissus des éditeurs Dedar, Lelièvre et Rubelli, passementeries de Houlès et peintures signées Ressource et Farrow and Ball. « Les couleurs ont été harmonieusement choisies » entre un ivoire pâle, un gris rose poudré, un vert profond, un bleu royal ténébreux et un rouge lie-de-vin provoquant. Le blanc immaculé prédomine dans nombre de chambres, faisant ressortir les détails dorés du mobilier et des luminaires.

     

    APR - HÔTEL BOWMANN - LAURENT MAUGOUST (2).JPG

    © Guillaume Grasset

     

     

    Le Bar 99 Haussmann est un espace sobre dans lequel le bar en marbre et ses veines noires graphiques attirent le regard. Quant au Restaurant 99 Haussmann, où officie le chef Gregory Cohen, il dispose d’un jardin… Une bonne raison de venir découvrir cette adresse.

     

    > Hôtel Bowmann, 99 boulevard Haussmann, 75008 Paris

    Pin it! Lien permanent 0 commentaire
  • Les talents de demain

    A chaque édition, le salon Maison & Objet invite un pays à présenter la jeune garde de son design national. Pour cette session de janvier 2019, la Chine dévoilera ses six « Rising Talents ».

     

    MOJ19_RISING_TALENT_AWARDS_CHINA_Stack Table ©Frank Chou Design Studio.jpg

    © Franck Chou design studio

     

     

    Après une pré-sélection, ils sont six à présenter leur travail sur le salon Maison & Objet. « Tous se sont engagés à écrire une nouvelle page du design chinois » explique le communiqué. Selon Lydon Neri du cabinet Neri&Hu, membre du jury : « Face à la croissance fulgurante de l’économie chinoise et à son besoin de se forger un langage culturel propre, un grand nombre de designers émergents ont commencé à travailler sur le problème de l’héritage et de l’identité. Et ce, chacun avec sa propre voix. » Certes leader mondial de la chaîne de production et d’approvisionnement industriel, la Chine est riche de savoir-faire. Il est grand temps qu’elle se développe du point de vue créatif.

     

     

     

    Frank Chou

     

    MOJ19_RISING_TALENT_AWARDS_CHINA_The Middle Chair ©Frank Chou Design Studio.jpg

    © Franck Chou design studio

    MOJ19_RISING_TALENT_AWARDS_CHINA_Portrait of Frank Chou ©Frank Chou Design Studio.jpg

     

     

    Cest un design massif, élégant et minimaliste qui caractérise Frank Chou, diplômé de sciences et ingénierie des matériaux (plus particulièrement en technologie du bois). Sa chaise « Middle » s’inspire de la chaise chinoise traditionnelle en bambou. La tradition n’est jamais loin avec ce designer qui s’inspire aussi des modes de vie orientaux modernes et futurs pour créer.

     

     

     

    Chen Furong

     

    MOJ19_RISING_TALENT_AWARDS_CHINA_T-Series @WUU.jpg

    © Wuu

    MOJ19_RISING_TALENT_AWARDS_CHINA_Portrait Furong @WUU.JPG

     

     

    Fondateur de la marque de luminaires, meubles et accessoires WUU, il confronte les techniques artisanales à sa vision moderne pour imaginer ses collections, quil souhaite « intemporelles ». Né à Zhengzhou, dans la province de Fujian, Chen Furong a participé au programme Artisanship Revival lancé par un magazine pour mettre en valeur les figures de l’artisanat local de Fuzhou.

     

     

     

    Mario Tsai

     

    MOJ19_RISING_TALENT_AWARDS_CHINA_Pig side table for mx object ©Mario Tsai.jpg

    © Mario Tsai

    MOJ19_RISING_TALENT_AWARDS_CHINA_Portrait-Mario Tsai ©Liu Hang.jpg

    © Liu Hang

     

     

    Ludique et coloré, le design de Mario Tsai détonne dans cette sélection. Ce diplômé de la Beijing Forest University s’évertue à utiliser « moins de matériaux pour un meilleur design ». Axées sur la recherche de matière et la durabilité, les collections du designer sont éminemment modernes.

     

     

     

    Hongjie Yang

     

    MOJ19_RISING_TALENT_AWARDS_CHINA_Coffee Table ©PimTop.jpg

    © PimTop

    MOJ19_RISING_TALENT_AWARDS_CHINA_HONGJI YANG - ©ANNEMARIJNE BAX 002.jpg

    © AnneMarijne

     

     

    Entre la pièce de galerie et le mobilier, le travail de ce designer installé aux Pays-Bas attirent lattention. « Ses œuvres combinent des lignes nettes avec un fouillis de matière brute, ressemblant à des gravas en pleine chute, un peu comme des reliques venues d’une autre planète. » Hongjie Yang s’engage dans la recherche d’une « nouvelle esthétique, qui transcenderait le clivage entre la puissance de l’homme et la nature ».

     

     

     

    Ximi Li

     

    MOJ19_RISING_TALENT_AWARDS_CHINA_BY3 COLLECTION (2)© Ximi Li Design ©URBANCRAFT.jpg

    © Ximi Li

    MOJ19_RISING_TALENT_AWARDS_CHINA_XIMI LI ©Ximi Li Design ©URBANCRAFT.jpg

     

     

    Ximi Li a déjà un long parcours derrière lui. Diplômé de la China Acadamy of Art de Shanghai en design industriel, il étudie ensuite à l’Université Polytechnique de Milan, travaille avec Andrea Branzi et Luca Trazzi puis intègre Neri&Hu. En 2016, il décide de lancer son studio de design indépendant Ximi Li et la marque de mobilier Urbancraft. Lorsqu’il crée un meuble, il se demande toujours : « Est-ce que mes créations peuvent être comprises par les Européens ? Est-ce que les Chinois se sentiront touchés par mes créations ? »

     

     

     

    Chen Xingyu

     

    MOJ19_RISING_TALENT_AWARDS_CHINA_Pin, Wall Light ©BENTU.jpg

    © Bentu

    MOJ19_RISING_TALENT_AWARDS_CHINA_Portrait Bentu ©Cao Haochang.jpg

    © Cao Haochang

     

     

    Pour ce designer, qui a fondé la marque Bentu en 2011 avec Xu Gang, Peng Zeng et Chen Xingguang, c’est le recyclage des matériaux qui prévaut. Son studio, basé à Guangzhou, est connu pour ses expérimentations. La dernière collection de Bentu, « Terrazzo », recycle les déchets de céramique dans la ville de Foshan, « le plus grand centre mondial de l’industrie de la céramique ». En s’inspirant de la texture originale du terrazzo, Chen Xingyu utilise du béton, des restes d’agrégats de pierre et des déchets de céramique pour fabriquer ses produits.

     

     

     

     

    Tous sont présentés par DesignChain (plateforme professionnelle chinoise de services de conseil en design) et seront jugés par les six membres du jury, chargés de remettre le Rising Talents Award. Liu Xu est président de la China National Interior Decoration Association et ex-architecte en chef du groupe Shanghai Xian Dai Architectural Design. A ses côtés, le sculpteur et artiste Qu Guangci, le designer anglais Tom Dixon, le designer italien Luca Nichetto. Enfin, le duo de l’agence d’architecture et de design basée à Shanghai, Neri&Hu.

     

    > Maison & Objet

    > Une sélection de ces créations sont présentées au grand public aux Galeries Lafayette, du 25 janvier au 19 février, dans l'atrium des Galeries Lafayette Homme

    Pin it! Lien permanent 0 commentaire