• Vivre à la Ponti, tout un art !

    Le showroom RBC à Paris reçoit lexposition « Vivere alla Ponti » qui présente le travail de larchitecte Gio Ponti – déjà star dune rétrospective au MAD – dans ses propres maisons et lieux de travail, en partenariat avec léditeur Molteni.

     

    DSC_7701.jpg

    Exposition chez RBC

     

     

    En résonnance avec lexposition « Tutto Ponti » au MAD, RBC Paris présente les rééditions du mobilier dessiné par Gio Ponti, édité chez Molteni&C et distribué, en exclusivité dans la capitale, au showroom RBC Paris. Au delà des meubles, une rétrospective organisée par Francesca Molteni et Franco Raggi (en collaboration avec Salvatore Licitra, les Archives Gio Ponti, lAssociation des Architectes de Milan et le Molteni Museum) raconte larchitecte. Comprendre comment cet italien, né en 1891, pensait au quotidien larchitecture pour en expliquer son incroyable modernité.

    Jugé durement en Italie, à son époque, pour son attrait pour le design intérieur, Gio Ponti aimait penser un projet de A à Z, que ce soit un bureau ou un paquebot. Des dessins, des plans et des photos dépoque, exposés chronologiquement, témoignent de son engagement dans ses œuvres architecturales, industrielles et domestiques.

     

    DSC_7709.jpg

     

    Gio Ponti ne cessait détablir des projets globaux : du Palazzo Montecatini à Milan aux célèbres bureaux Pirelli, les lieux sont pensés « pour y vivre, pour le bonheur des enfants, pour le confort des employés, pour lefficacité du travail ». Une harmonie entre architecture, design dintérieur et mobilier, primordiale pour le célèbre architecte. Pour preuve, le documentaire « Amare Gio Ponti 2015 » réalisé par Francesca Molteni, visible au showroom RBC, et premier documentaire sur ce visionnaire « aspirant peintre et promoteur de lItalian design », retrace ce mélange des genres entre arts, artisanat, objets et matériaux dans son travail.

     

    DSC_7751.jpg

    DSC_7717.jpg

     

     

    Depuis 2012, Molteni&C édite la Collection Ponti. Le travail sur le documentaire, comme sur lexposition, a permis aux équipes de découvrir certaines pièces dessinées par le maître et encore « jamais produites en série ». On y retrouve la chaise en aluminium conçue par Ponti en 1935 pour le premier bâtiment Montecatini de Milan ou encore la table basse avec pieds métalliques et plateau en verre transparant, créée en 1954-1955 pour la maison Ponti Via Dezza.

     

    > Expo « Vivere alla Ponti » jusquau 28 février chez RBC Paris, 40 rue Violet, 75015 Paris

    Pin it! Lien permanent 0 commentaire