• La marqueterie par Bethan Gray

    Les mille et un contes de Bethan.

     

    Carousel_BG_with_Shamsian.jpg

    Bethan Gray devant sa nouvelle collection

     

    Découverte en 1998 par Tom Dixon, et après un passage chez Habitat, Bethan Gray crée son agence de design en 2008. Autant directrice artistique que designer, elle collabore avec de nombreuses marques. Cette année, pour la première fois, elle s’auto-édite en lançant une première collection à son nom.

     

    Pink-hallway-console-table-by-Bethan-Gray-London-Design-Festival-photo-by-littlebigbell.jpg

    Carousel_Paua.jpg

     

    Bethan Gray se démarque durant Design Junction, à Londres, avec sa ligne « Shamsian » inspirée par l’architecture du Sultanat d’Oman et le travail de Mohamad Reza Shamsian, artiste iranien qui utilise la technique traditionnelle de la marqueterie, utilisée dans l’artisanat islamique du 16ème siècle. Un mélange de tradition et de modernité, rehaussé par des couleurs pastel.

     

    Events_BGxShamsian.jpg

    Bethan-Gray-to-Present-a-Collection-Based-on-Oman-Architecture-3.jpg

    57ece6188ec89.jpg

     

    Issue d’une famille du Rajasthan qui a immigré en Angleterre au gré des années, en traversant l’Arabie et la Perse, le style de la designer anglaise s’envisage d’abord à travers son héritage. Le goût des détails, la sensibilité pour les motifs, l’appétence pour les pierres précieuses et le marbre : tout y est harmonieux et féminin. Elle se nourrit de ses voyages et se passionne pour l’artisanat local en Inde, Moyen-Orient, Afrique du Nord ou Amérique du Sud.

     

    >> Le site de Bethan Gray

     

    Enregistrer

    Pin it! Lien permanent 0 commentaire
  • Le jardin sucré d’India Mahdavi pour Ladurée

    Aimez-vous les macarons ?

     

    Salon_Mont_Rose_07-2016_2.jpg

    © Annik Wetter - Le restaurant Ladurée

     

    L’architecte franco-iranienne signe une pâtisserie, un restaurant et un salon de thé pour Ladurée au sein de l’Hôtel des Bergues, mythique hôtel de luxe de Genève au bord du lac Léman. 

     

    LadurÇe Quai des Bergues - Perspective Salon EtoilÇ.jpg

    © Annik Wetter - Le salon Ladurée

     

    LadurÇe Quai des Bergues 3.jpg

    © Annik Wetter - La pâtisserie Ladurée

     

    Trois lieux, un « jardin de douceurs » où s’exprime la maîtrise des couleurs d’India Mahdavi. Dans le restaurant, les teintes poudrées s’accordent aux tables au plateau palet d’or et au pied torsadé « comme un sucre d’orge ». Dans le salon à l’esprit boudoir, ce sont les murs étoilés coordonnés à la banquette, travaillée en carrousel, qui évoque un univers chimérique dans l’esprit d’Alice aux pays des Merveilles. Enfin, la pâtisserie met en lumière les comptoirs cannelés que l’architecte avait déjà développé dans la boutique de pâtisseries de Jean-François Piège. Une décoration scénographiée qui évoque l’histoire de « L’Enfant et les Sortilèges », fantaisie lyrique composée par Maurice Ravel en collaboration avec Colette. Même les luminaires prennent des airs de meringue : quand la gourmandise se fait décorative.

     

    LadurÇe Quai des Bergues 1 - Salon Mont Rose.jpg

    © Annik Wetter - Le restaurant Ladurée

     

    Ladurée Quai des Bergues, 1 rue du Mont-Blanc, 1201 Genève

    Enregistrer

    Pin it! Lien permanent 0 commentaire
  • Post-PAD

    Nos coups de cœur au retour du PAD

     

    galerie Kreo, PAD London

    La galerie Kreo au PAD London 2016

     

    Nous étions au PAD London, il est temps de vous faire découvrir nos trouvailles glanées au gré de ce Pavillon des arts et du design qui célébrait ses 10 ans dans la capitale du Royaume-Uni.

     

    Le stand de lEclaireur

     

    Stand LECLAIREUR.JPG

    Le stand de l'Eclaireur au PAD London 2016

     

    Incontournable, lEclaireur présentait le travail de 5 personnalités dans un stand où prédominait le noir. Lumière sur Pierre Bonnefille et Tangent. Dun côté, les créations en bronze de cet artiste habitué des pièces uniques : Pierre Bonnefille compose des paysages grâce à la poudre de bronze, un « coup déclat minéral » quon retrouve aussi bien sur des meubles que des panneaux muraux. Accrochés face à face dans une petite pièce, linstallation invite à la méditation.

     

    Table-retouched2.jpg

    La table de Tangent

     

    Dans une autre pièce, une table noire fait des bulles. Hideki Yoshimoto du Studio Tangent est un passionné de technologie. Prodige diplômé en Innovation, Design et Ingénierie – il a réalisé sa thèse sur lintelligence artificielle – il souhaite « apporter de la cinétique au design », comprendre du mouvement dans un objet statique. Il exposait sa table « Kihou » : son plateau devient la vitrine dun mécanisme aléatoire qui déclenche des bulles dair, éclairées par des LEDs, dans du silicone noir. Un résultat magnétique.

     

     

    Le prix Moët Hennessy des Arts Décoratifs du XXème siècle

     

    GALLERY_JAMES_01.jpg

    La chaise de Martin Eisler & Carlo Hauner sur le stand de la galerie James Paris

     

    Le jury du Prix du PAD London 2016 présidé par Jasper Conran récompensait dans la catégorie Arts Décoratifs du XXème siècle la chaise longue « Reversivel » de Martin Eisler & Carlo Hauner créée en 1955 sur le stand de la galerie James Paris.

     

    Dans cette jeune galerie parisienne spécialisée dans le design brésilien, on est fier de présenter le travail de ces pionniers du mouvement moderne en Amérique du Sud. Originaires respectivement dAutriche et dItalie, Eisler et Hauner ont pensé cette chaise avec un système dassise modulaire. La structure et le dossier restent figés tandis que lassise peut se basculer de droite à gauche, modifiant instantanément lallure, la fonction et le confort de cette réalisation.

     

     

    Les créations du couple Perrin & Perrin de la Galerie Negropontes

     

    console-negropontes.jpg

    © Cleber Bonato - Console « Bosphore »

     

    Difficile de ne pas mentionner le travail du verre des artisans dart Perrin & Perrin représenté par la galerie parisienne Negropontes. Sur cette console « Bosphore », pièce unique designée par Hervé Langlais au piétement en laiton, le verre du plateau révèle toutes ses propriétés.

     

    « Profondeur du bleu, transparence de la matière, effervescence de la myriade de bulles qui la traverse », la console devient œuvre dart. Evidemment, on ny posera rien.

     

     

    Le daybed de Doshi Levien de la Galerie Kreo

     

    par sylvie chan litat par galerie kreo hero-doshi-levien-objects-of-devotion-offerings-to-modernist-india-daybed-and-lamp-inspired-by-Le-corbusier-homeware-furniture-products-design_dezeen_2364_col_1.jpg

    © Sylvie Chan Litat pour la galerie Kreo - daybed de Doshi Levien

     

    Léclectique galerie Kreo présentait le daybed de Doshi Levien réalisé en collaboration pour leur collection « Objects of Devotion » en hommage au travail de Le Corbusier à Chandigarh, le dernier grand projet de larchitecte (1951 à 1965) qui nécessitait de réaliser une ville idéale dans une Inde nouvellement indépendante.

     

    doshi-levien-objects-of-devotion-offerings-to-modernist-india-daybed-and-lamp-inspired-by-Le-corbusier-homeware-furniture-products-design_dezeen_2364_col_3.jpg

    © Sylvie Chan Litat pour la galerie Kreo - daybed de Doshi Levien

     

    Les designers Nipa Doshi, indienne, et Jonathan Levien, anglais, qui se sont faire connaître avec une collection de daybed chez Moroso ont particulièrement travaillé le textile : un collage architectural des éléments présents à Chandigarh. On retrouve le mobilier créé pour la ville, la façade des bâtiments du Secrétariat, les couleurs utilisées ou encore des références au Palais de lAssemblée. Edition limitée à 8 exemplaires.

     

     

    Enregistrer

    Pin it! Lien permanent 0 commentaire