Blasepheme, ou le détournement jubilatoire

Les amours contrariées H 116 cm L 89 cm Huile sur toile 2015 BLASE©.jpg

"Les Amours Contrariées" peint en 2015

 

Cest dans lespace dinspirations de Vincent Grégoire, de lagence Nelly Rodi sur Maison & Objet, que Blase a fait sensation. Comment ? Avec ses tableaux du 19e siècle réinterprétés. Il nous a fallu observer attentivement ces portraits de notables pour déceler les détails crapuleux et iconoclastes que cet « artiste-hacker » distille dans ses toiles.

 

Les nuits d'une demoiselle  H 56 cm L 46.5 cm Huile sur toile 2016 BLASE©.jpg

"Les nuits d'une demoiselle" peint en 2016

 

Une démarche qui ignore Photoshop pour restaurer danciennes peintures académiques tout en y ajoutant une touche personnelle et ludique. Dans ses ajouts anachroniques, il souligne les paradoxes de notre monde contemporain. Mais cet auvergnat de 35 ans ne souhaite pas seulement faire sourire : « Jintègre des éléments modernes qui changent complètement le sens du tableau. Ce que je cherche, cest faire réagir les gens. »

 

IMG_4653.JPG

Exposition Blase à la galerie Vivienne Art Gallery

 

Blase a finalement créé son propre mode opératoire qui attire lattention. En 2015, parallèlement à son calendrier dexpositions, il lance sa campagne de financement participatif pour réaliser une œuvre monumentale de plus de 3 mètres. Le 24 décembre 2015, ses gains avoisinent les 15 000 € et lui permettent aujourdhui de présenter cet immense tableau « qui a nécessité 450 heures de travail, beaucoup de sueur et de sang ». Du 20 au 30 octobre, Blase expose à la Vivienne Art Gallery. Loccasion de sourire devant la surprise de lincongru.

 

Blasepheme à la Vivienne Art Gallery, 30 galerie Vivienne, 75002, Paris

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Pin it! Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.