Burov prend la pose

réédition, canapé rouge, Burov

Ensemble modulable du fauteuil 62 créé en 1958

 

Pour cette Paris Design Week, léditeur de design et fabricant de meubles Burov a décidé dexposer sa collection dans un lieu à contre-courant, ancienne boucherie dont seuls quelques crochets à viande et une pesée rappellent lhistoire. Devenu ensuite le siège de Jean-Charles de Castelbaljac, le bâtiment Art déco abrite aujourdhui le showroom de Cofrad, fabricant de mannequins pour les vitrines du monde entier.

 

canapé blanc, Emmanuel Gallina, Burov

Canapé Montaigne d'Emmanuel Gallina pour Burov

 

Cet insolite mélange des genres, on le doit à Alain Damais qui a repris Burov voici 18 mois. Il dépoussière la maison en faisant appel à Emmanuel Gallina, designer qui a collaboré pendant 7 ans avec Antonio Citterio puis avec Porada, Roche Bobois ou récemment AM.PM. Nommé directeur artistique de la marque, il réalise la scénographie avec larchitecte dintérieur Marie Dumora.

 

Fauteuil Saturne, Genviève Dangles, Christian Defrance

Fauteuils Saturne créés en 1957 et réédités avec les tissus de Mathias Kiss pour Pierre Frey

 

Parmi les mannequins sexposent les nouveautés 2016. Dune part, les rééditions, pilier du renouveau instauré par Alain Damais. Pour réinventer ces icônes du design français, il lance un coup de projecteur sur le couple de designers Geneviève Dangles et Christian Defrance, collaborateurs de Burov et auteurs du fameux fauteuil Saturne. Dautre part, léditeur se modernise et planche sur de nouveaux modèles signés par Emmanuel Gallina, Alessandro Fiorini ou Bernard Masson, où le confort est le maître mot.

 

canapé Beaubourg, Burov

Canapé Beaubourg de Pascal Daveluy pour Burov

 

Une déambulation inattendue pour marquer le nouveau départ de cette marque au style classique contemporain qui cultive ses valeurs.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Pin it! Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.